Victoire du SAGC le 2 Juin 2018 et Montée en N 3

Il était une fois, le SAG Cestas, en National 3...

Décidément, lors de ces dernières saisons, le SAG Cestas est sous pression jusqu'à l’ultime journée de championnat. Il y a tout juste un an sur la pelouse Cruchon de Mérignac Arlac, Cestas décrochait le maintien dans les dernières minutes de la rencontre l'opposant contre le championnat de R1.

En cette fin de saison 2017-2018, c'est tout autre chose que les protégés de Laurent ABRIBAT jouent : la montée en National 3 !

Equipe Fanion Monte en N 3

Cette étonnante et atypique équipe, dont son entraîneur reconnaît qu’elle n’est pas la meilleure de la poule, a fait toute la saison en tête de R1, quittant sa place de leader lors de l’avant-dernière journée lors de la confrontation directe à Villenave. Une défaite 4-0 qui a fait mal au moral des troupes. Seulement, après trois semaines sans compétition, la ligue ayant décidé de reporter la dernière journée de championnat afin que les deux poules terminent en même temps, tout est remis à zéro. Villenave est maître de son destin. L'équation est simple pour les Jaunes et Verts : il faut faire un meilleur résultat que son voisin qui faisait office de favori en début de saison et qui a accusé jusqu'à dix points de retard en milieu de saison.

 

Samedi soir au complexe Bouzet, la tension était palpable. Chacun a hâte d’être à 20h, afin de connaître le verdict final. Devant un public venu nombreux, le kop est bien présent pour soutenir les siens. Les conditions deviennent favorables très rapidement. Au bout de cinq minutes de jeu, Villenave est mené à Boulazac. À ce moment-là, Cestas est donc virtuellement en N3. Mais il reste encore 85 minutes de jeu, tout est encore possible. Pendant ce temps là, les Cestadais font le job. Au bout de 18 minutes de jeu, Antonin Camplo ouvre la marque.  Cestas déroule : Dupuy (28e), Maso (31e), Péniche (60e) alourdissent la marque.

La fin de match est longue. Que ce soit le président Patrick Plantey ou Laurent Abribat, les chronomètres sont regardés toutes les 30 secondes avec cette impression que le temps n’avance pas. A un quart d’heure de la fin du match Laurent Abribat le dit : jamais il n'a connu un quart d'heure aussi long.

Il sera soulagé à dix minutes de la fin du match.

A Boulazac, Villenave est désormais mené 2-0. Le public l'apprend et laisse exploser sa joie.

Laurent Abribat le sait alors : la saison prochaine Cestas sera en N3 et il peut s'écrouler sur le banc de touche. Les buts de Maso (82e) et Laurent (85e) sont alors anecdotiques.

QUINZE  LONGUES  MINUTES

Au coup de sifflet final : la délivrance. Les supporters peuvent venir fêter ça avec leur héros du jour. Les larmes coulent à flot. L’émotion est intense. Il faut dire que personne n’attendait Cestas ici. Les concernés les premiers. Ce groupe rentre à nouveau dans l'histoire. Franck Villalba a repris cette équipe en district pour lui faire atteindre l'élite régionale en 2014. Quatre ans plus tard, dans les mains de Laurent Abribat, voici le niveau fédéral. C’est ainsi la première accession pour le technicien qui même s’il a souvent joué les premiers rôles dans ses clubs précédents, il n’a jamais pu atteindre ce graal.

L’histoire est belle, car à Cestas ce qui fait la différence c’est la cohésion, c’est l'esprit de groupe qui leur permet de déplacer des montagnes. La fête a été longue du côté de Cestas. Chacun voulant savourer chaque minute qui passe.

Pour deux joueurs, cette soirée aura un goût d'autant plus particulier qu'ils raccrochent les crampons là-dessus.

Il est certain que Nicolas Péniche et Paul Lemoine aurait voulu qu'à ce moment-là, le temps s'arrête un peu.

Der Nico et Paulo

Article réalisée par Marie-Laure Julian

http://www.foot-gironde.fr/2018/06/05/il-etait-une-fois-le-sag-cestas-en-national-3/

L’ARIÉ.JOIE souhaite à tous les acteurs de la future équipe de National 3 une excellente saison 2018/2019 : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.