12ème journée de championnat : match de retard

Cestas B – Arlac C : 1 à 2

 

20140223 cestas seniorsB 47Comme trop souvent cette saison, et même les précédentes, cette rencontre se termine dans la douleur.

 

Non pas à cause de coups reçus par l’adversaire, les deux équipes ont d’ailleurs essayées de pratiquer un bon football, non pas à cause de l’arbitrage, ce match était facile à arbitrer et l’homme en noir s’en est très bien tiré, non pas à cause des spectateurs, les fidèles étaient là et il n’y a eu aucun débordement, heureusement.

La douleur vient de l’incapacité de cette équipe Séniors B a MARQUER DES BUTS.

 

Le constat est simple et je vous le détaille ci-dessous :

 

  • 30 secondes de jeu et Hicham OUHAMMA voit un ballon lui revenir dans les pieds à dix mètres face au but mais frappe du gauche au-dessus,

  • 10ème minute, Jules GIACOMONI seul côté gauche face au gardien tire sur celui-ci,

  • 21ème minute, Théo GIACOMONI à vingt mètres face au but frappe et oublie Hicham OUHAMMA tous seul à sa gauche,

  • 30ème minute, coup franc tiré rentrant par Hicham OUHAMMA de la gauche vers la droite et détourné in extrémis par le gardien d’Arlac en corner,

  • 34ème minute, Théo GIACOMMONI bien lancé sur le côté droit prend son vis-à-vis de vitesse et se présente seul devant le gardien mais tire à côté.

  • En deuxième mi-temps, Benjamin BOUYE suite à un centre de la gauche se retrouve seul au six mètres mais sa tête manque le cadre,

  • 49ème minute, sur un coup franc direct de 30 mètres Bastien VILLEJOUBERT voit sa frappe détournée au dernier moment par le gardien d’Arlac,

  • Aux 63ème et 75ème minutes de jeu, Jérémy BOUCHERIT bien lancé dans l’axe ne peut tromper le gardien visiteur alors qui se présente seul devant lui,

  • 77ème minute, Jérémy BOUCHERIT se défait de deux défenseurs et à bout portant tire à gauche du but,

  • 86ème minute, débordement à gauche de Jules GIACOMONI suivi d’un centre pour son frère Théo seul au second poteau mais dont la tête passe au-dessus …….

 

A part ça ?

 

Après deux échecs sur leurs deux premiers coup de pieds arrêtés, Arlac ouvre le score sur un corner reprit de la tête au milieu de la défense cestadaise très passive dans le jeu aérien (12ème minute).

Cestas égalise à la 47ème minute de jeu par Benjamin BOUYE qui devance la sortie du gardien visiteur suite à une belle ouverture d’Hicham OUHAMMA.

Arlac arrache la victoire dans les arrêts de jeu, à la 92ème minute, sur un nouveau corner reprit de la tête par un joueur d’Arlac.

 

La messe est dite.

 

Nos lacunes dans le jeu défensif aérien et notre incapacité à marquer sont l’illustration de ce que nous produisons à l’entraînement.

Bien jouer au ballon est important mais l’efficacité, défensive ou offensive est primordiale si on veut avoir de l’ambition.

Dire que l’on veut monter en régional est bien, montrer que l’on a la capacité d’y parvenir en s’entrainant sérieusement est mieux.

On joue toujours comme l’on s’entraine, trop de joueurs ne l’on pas encore comprit. Le constat est cruel mais bien réel. Nous sommes à notre place, hélas.

 

Faute de regarder devant, le second est maintenant à 7 points, il va aussi falloir regarder derrière car la suppression de quatre poules de PL pourrait faire descendre plusieurs équipes du district de bordeaux et augmenter considérablement le nombre de relégation.

 

Cependant, mathématiquement tout reste possible, à cause de faire ce qu’il faut.

 

Dont acte.

 

Christian POUEY

 

Le mot du coach :

Tout est dit plus haut.