Match Séniors B : 10ème journée de championnat

20140112 seniorsC4Cestas B – SA Mérignac C : 2 à 2

 

Mauvaise opération cet après-midi pour la reprise du championnat après les fêtes car les cestadais ont concédés le nul à domicile contre le dernier.

 

Malgré un bon début de match, les jaunes et vert ont du mal à se montrer dangereux. Ils vont ouvrir la marque à la 24ème minute de jeu par Clément de CASAMAJOR qui reprend de volée du droit un centre de Romain AUBUCHOU.

 

Pas grand-chose d’intéressant sur le premier acte même si les locaux ont monopolisé le ballon.

 

Mi-temps : Cestas B – SA Mérignac C : 1 à 0

 

 

Dès le début de la deuxième mi-temps, les cestadais sont plus entreprenants et vont logiquement doubler la mise par Hicham OUHAMMA qui trompe le gardien de Mérignac de près sur une belle ouverture de Jules GIACOMONI.

 

On pense que les cestadais ont fait le plus dur, mais, sur l’engagement, les visiteurs obtiennent un corner sur la gauche du but d’Anthony BAUDOIN. Le mauvais renvoi tombe au dix-huit mètres sur un joueur adverse qui d’une belle frappe en pleine lucarne réduit l’écart pour Mérignac (55ème).

 

Les cestadais mettent une dizaine de minute à revenir dans la partie sans pour autant avoir été inquiété.

 

Benjamin BOUYE et Clément de CASAMAJOR sont tout près de corser l’addition mais sans y parvenir, leurs frappes manquant le cadre.

 

A la 80ème minute, sur une balle mal contrôlé par Loïc FRANCOIS, les mérignacais récupèrent le ballon à trente-cinq mètres des buts cestadais et le contre qui suit leur permet d’égaliser.

 

Les jaunes et vert se lancent alors à l’assaut des buts visiteurs et tour à tour Hicham OUHAMMA et Clément de CASAMAJOR trouvent la barre transversale (82 et 85ème).

 

Juste après, Roman HALLOUCHE voit sa frappe frôler le poteau alors que le gardien de Mérignac était battu (87ème). A la 90ème minute, c’est Ludovic MONTAGNE qui se présente seul devant le gardien adverse sur un beau décalage de Benjamin BOUYE. Alors qu’il va frapper, il est fauché par le défenseur de Mérignac sans l’arbitre n’intervienne.

 

Dans les arrêts de jeu, sur un contre, Anthony BAUDOIN sauve ses coéquipiers en détournant le tir de l’attaquant de Mérignac qui se présentait seul devant lui.

 

Toujours dans les arrêts de jeu, les jaunes et vert obtiennent trois corners qui ne donneront rien.

 

 

Christian POUEY

 

Le mot du coach :

On a manqué de vitesse et de cohésion pour faire la différence face à un adversaire largement à notre portée.