Séniors B : 13ème journée de championnat

2012-2013 seniors BArlac C - Cestas B = 3 à 1

 Cette rencontre s’est jouée sur le terrain en herbe d’entrainement d’Arlac, terrain très bosselé et difficile à jouer.

 Le début de rencontre est très équilibré et les deux équipes essaient de construire mal gré la qualité de la pelouse.

 Après quelques situations de part et d’autres, Arlac va ouvrir le score à la 20ème minute de jeu sur un fait de jeu.

 Alors que les cestadais sont rapidement remontés, un joueur d’Arlac, largement en position de hors-jeu, est servi et l’arbitre, qui n’était pas aligné laisse jouer et Arlac marque.

 La première mi-temps est alerte mais les cestadais ont du mal à poser leur jeu et ne sont que trop rarement dangereux.

 A la 38ème minute de jeu, Arlac aurait même pu doubler la mise sur un coup-franc tiré par leur capitaine et qui finit sur la barre transversale.

 Mi-temps = Arlac C - Cestas B = 1 à 0

 La seconde démarre sur un nouveau fait de jeu qui sera le tournant du match.

 L’avant-centre d’Arlac est lancé dans la profondeur, suite à un loupé de Mathieu Cervera, et part seul au but. Arrivé devant le gardien de Cestas Anthony Baudoin, il décale sur son partenaire à droite mais devant lui et le ballon, et donc en position de hors-jeu, mais l’arbitre accorde de nouveau le but.

 Les cestadais sont furieux mais l’arbitre ne revient pas sur sa décision.

 A partir de là les contacts sont plus rugueux mais dans le jeu, jamais les cestadais ne parviendront à s’imposer.

 Arlac va inscrire un troisième but à la 59ème minute de jeu sur une action limpide qui met la défense cestadaise hors de portée.

 Malgré son incapacité à faire le jeu, Cestas réduit l’écart à la 85ème minute par Mickaël Ducint qui trompe le gardien d’Arlac sur une ouverture de Mathieu Deliège.

 Après cette deuxième défaite consécutive et six buts encaissés en deux matchs, les cestadais vont devoir resserrer les rangs et montrer plus de solidarité que lors de ses deux dernières rencontres.

 Christian POUEY

  

Le mot du Coach :

 La succession des matchs ne nous laisse pas le temps de cogiter.

Il faut réagir vite pour ne pas hypothéquer nos chances de jouer les premiers rôles.