Séniors B : 19ème journée de championnat

Cestas B – Mayotte = 0 à 0

 

Les réservistes cestadais recevaient Mayotte, actuellement en troisième position juste derrière eux à deux points.

Dès le début du match, Mayotte joue haut et prive Cestas de ballon. Mayotte obtient cinq ou six corners sur les vingt première minutes mais l’arrière garde jaune et verte est vigilante.

Petit à petit, les cestadais reprennent des couleurs et sur plusieurs contres se créent de bonnes situations mal exploitées par les attaquants.

Le jeu est agréable et va d’un but à l’autre.

On s’achemine vers la mi-temps quand, sur une balle en profondeur, la défense cestadaise se fait surprendre et Guillaume Lamothe commet l’irréparable à vingt mètres des buts. Carton rouge direct et Cestas est réduit à dix à la pause.

 

Mi-temps : Cestas B – Mayotte = 0 à 0

 

La deuxième mi-temps démarre et les cestadais évoluent en 4.4.1.

Comme s’est souvent le cas dans cette situation, Mayotte semble hésiter et ne plus savoir quoi faire.

Les cestadais sont bien en place et font bien tourner le ballon. Sans s’affoler, ils font courir leurs adversaires, maîtrisent les débats sans pour autant se créer d’occasions de but.

Il faut attendre la 75ème minute de jeu pour voir Ludovic Montagne reprendre de volée un ballon servi par Damien Cussaguet sur coup franc. Le gardien de Mayotte d’une superbe claquette dévie le ballon en corner. Les cestadais font le forcing et l’on sent bien que Mayotte est en difficulté.

A la 89ème minute de jeu, sur un autre coup franc tiré de la droite vers la gauche par Wilfried Sourbe, Ludovic Montagne, d’une superbe tête plongeante croit avoir délivré les siens. Malheureusement pour Cestas, le gardien de Mayotte réalise une parade exceptionnelle et sauve encore son équipe, le ballon finissant sur son poteau gauche.

On joue la 92ème minute quand, sur un coup franc généreux accordé par l’arbitre sur la ligne des seize mètres cestadais, Mayotte est tout près de l’emporter, la frappe de son joueur s’écrasant sur la barre transversale.

 

Christian POUEY

 

Le mot du Coach :

L’expulsion sévère de Guillaume Lamothe a faussé la partie. Je dois toutefois féliciter mon équipe car la deuxième mi-temps fut remarquable en infériorité numérique.

Ce match nul nous rétrograde à la troisième place et nous ne maîtrisons plus notre destin en vue de la montée. Il nous faut faire le plein sur les trois derniers matchs et après, on verra bien !!!