Départ de 2 piliers du SAGC le 14 Mai 2017

Hommage à Nono et Auré

En ce dimanche solennel où le nouveau Président de la République faisait son entrée à l’Élysée, Arnaud FAURÉ et Aurélien POUEY avaient décidé de célébrer leur sortie du SAGC.

Diapositive600

 

 

 

Tout était prêt pour honorer ces deux « monuments » du club Jaune et Vert dans la Joie et la Bonne Humeur.

Mais patatras, les Dieux du Foot en avaient décidé autrement, la victoire espérée contre Orthez n’eut pas lieu et donc les visages étaient plutôt tristes pour l’hommage solennel rendu par les Dirigeants et Amis ayant côtoyé « Nono et Pouey-Pouey » durant leur longue carrière au SAGC Football.

Diapositive601

C’est  Frank VILLALBA, dans un foyer bondé, qui par un émouvant hommage remercia Aurélien et Arnaud pour tout ce qu’ils avaient apporté au club et en particulier la montée en Régional 1 après une saison  2013-2014 où le SAG Cestas décrocha le titre de « Champion de DSR » (Division Honneur Régionale), pour monter en DH (Division Honneur) et gagner la Coupe de Bordeaux, après un joli parcours en Coupe de France et en Coupe d'Aquitaine,  sous la Présidence de  Claude CAILLOL  et du Vice-Président Hervé LE GUEN.

« Papi Hervé » leur dédiera aussi quelques mots et en particulier à « Auré », connu dès son plus âge, chez les « baby » de 6 ans, du temps où Pierre CHIBRAC était Président du club en 1993 et après, papa prendra le relais, Christian POUEY, en tant que Président veillera aux destinées de son poulain.

Diapositive602

Dans son style poétique, c’est en quatrains rimés que Guy PUJOL, dit l’ARIÉ….JOIE, salua ces deux talentueux joueurs l’ayant fait vibrer durant 2 saisons avec en premier, Arnaud, 38 ans et 10 ans de fidèles et loyaux services au club, passant de Promotion de 1ère Division de District à Régional 1.

Diapositive603

Nono en tant que Capitaine tu as mené ton équipe avec passion,

Désavantagé par ta taille, tu as compensé par une détente de lion,

    Tu as vécu cette année une saison difficile, luttant avec tes copains contre la relégation,

Dans ta dernière interview tu as remercié tous tes soutiens avec émotion,

Romane et Robin sont pleins d’admiration, mais ton papa qui te manques, sois en sûr, est en admiration.

Puis ce sera autour du trentenaire Aurélien,

buteur et animateur des 3° mi-temps.

Quant à toi Auré tu as connu toutes les gloires du SAGC en ascension,

Tu fus durant de nombreuses saisons le goléador, renard des surfaces, toujours en action,

Cette année tu as connu souvent le banc des remplaçants mais ton rôle fut déterminant dans l’animation,

C’est avec grand plaisir, la saison prochaine, que je serais à tes côtés avec les pitchounets en formation.

Merci à tous les 2 et bonne continuation.

Diapositive604

Pour sceller ce long passage au sein du SAG Cestas Footall, c’est un maillot de Gardien et un maillot d’Avant-Centre, signé par Joueurs, Dirigeants et Amis, qui sera offert à Nono et Auré en souvenir de leur belle carrière sportive.

Diapositive605

Et puis ils remercieront fraternellement leur « fan » de la première heure et « maman poule », Nadine BRANLAT, fortement émue pour cette fin d’après-midi où elle leur avait confectionné la banderole de

« Ce n’est qu’un au revoir ».

Après ce sera le tour des remerciements au coach Laurent ABRIBAT, ému et fort déçu par la défaite de l’après-midi, ayant vécu les 3 dernières saisons de Régional 1 avec les 2 joueurs .

Nono trinquera aussi avec son sparring-partner James Lasserre.

Diapositive606

Et comme au SAG Cestas tout fini très souvent autour du pot de l’amitié, c’est devant un très beau buffet que la 3° mi-temps démarrera entre tous les invités, Nono concluant tous ses moments d’émotion par quelques mots :

Le SAGC ce n’est pas qu’un club, c’est une famille

La richesse c’est vous, vous êtes notre deuxième famille.

Dans une interview réalisée après la belle victoire à Trélissac, Arnaud disait à la journaliste :

« La victoire était primordiale dans l’optique du maintien chez un adversaire difficile à manœuvrer ! Ce n’était pas gagné d’avance. Donc, oui, il nous reste au moins un point à prendre sur les deux derniers matches, donc rien n’est encore fait !

Il est temps pour moi de passer le témoin, de laisser grandir ceux que j’ai couvé pendant quelques années.

Il est INCONCEVABLE pour moi d’arrêter sur une descente. Je me dois, on se doit, de laisser ce si beau club qu’est le SAGC en R1, avec tous ces bénévoles qui sont une richesse inestimable !

Je vais terminer ma carrière de joueur avec mon double, mon meilleur ami Aurélien Pouey, ce qui rajoute une dimension émotionnelle supplémentaire.

Je ne vous cache pas que c’est une sensation bizarre mais c’est une décision mûrement réfléchie. Il faut éviter de faire la saison de trop. Je veux finir la tête haute avec la sensation du devoir accompli. Je me sens fier du parcours accompli. Je me sens à jamais reconnaissant envers le SAGC qui m’a fait grandir en tant que joueur mais aussi en tant qu’Homme.

Je remercie au passage du fond du cœur James Lasserre, Franck Villalba et Laurent Abribat pour tout ce qu’ils m’ont apporté. Ce sont de grands messieurs.

 Merci à Claude Caillol, Hervé Leguen, Patrick Plantey, aux membres du bureau, aux bénévoles du SAGC, à Nadine, à tous ceux qui nous ont suivi pendant ces 10 années.

Vous allez me manquer mais vous serez à jamais gravé dans mon cœur !

Je profite aussi de cette interview pour remercier tous les acteurs de ce championnat de R1 qui est un beau championnat dans lequel j’ai pu faire de très belles rencontres.

Je pense à Jérémy Freitas, Grégory Lamarque, Paul Emile Delon (mon coéquipier, ami en sélection), Jérémy Vimes, Florian Plana, Jean-Luc Gautier, Yvon Demarthon, les joueurs de l’USL et j’en oublie très certainement…

Mais surtout merci à mes coéquipiers qui m’ont supporté pendant toutes ces années et que j’adore plus que tout ! Ce sont ma deuxième famille.

Et enfin merci à la femme de ma vie, Stéphanie, qui m’a permis de vivre ma passion du foot à fond en étant toujours un soutien inconditionnel ! Je mesure ma chance chaque jour.

Et un énorme bisou à mes deux anges, Romane et Robin ! Ainsi qu’un regard vers le ciel, vers mon Papa qui aurait été sans doute fier de tout le parcours effectué, de la promotion de D1 à la R1, par son fils.

Tu me manques Papa !

Et maintenant place aux agapes préparées par Sylvain, dit « Bibiche ».

P1270748